Chers semeurs,

En cette période particulière de « prise de fonction » de l’année 2018, je me suis intéressée à la notion de « bonne résolution » (oui c’est facile je sais nous sommes en plein dedans 😉 ) et j’ai pour cela regarder la définition que nous propose le site Wikipédia (merci à ce site car c’est vraiment une mine d’informations).

« Les bonnes résolutions sont une coutume de la civilisation occidentale qui consiste, à l’occasion du passage à la nouvelle année le 1er janvier, à prendre un ou plusieurs engagements envers soi-même pour améliorer son comportement, une habitude ou son mode de vie durant l’année à venir.
Plus globalement, dans la vie de tous les jours, elles font généralement suite à un évènement déclencheur ou un besoin présent qui est dur à atteindre« .

Voyez-vous dans les magazines toutes ces phrases autour du :

« Comment être heureux en 10 leçons? »

« Mincir après les fêtes »

« Arrêter le sucre, le tabac, … »

« Lister vos résolutions pour l’année et tenez bon »… ?

Ce sont des appels à se sentir mieux, des outils pour prendre soin de soi, des réflexions et illustrations pour se sentir compris, ou tout simplement moins seuls dans les démarches lancées, parfois très difficiles.

Avec les bonnes résolutions, j’ai, pour ma part, juste parfois l’impression qu’il est induit dans certains écrits ou dans certaines propositions, des sortes de critères du bonheur, des critères du bien être ou mieux être.

Avoir un corps sain et savoir en prendre soin parce que l’on se considère et nous  considérons notre corps: OUI, mais faire une certaine taille, un certains poids et avoir un certain nombre de points de cellulite (c’est à dire aucun)…

Etre à l’écoute de ses aspirations, ses choix profonds, entendre ses rêves et désirs et activer ses ressources internes et externes, les développer pour les réaliser et se réaliser: GRAND OUI mais se sentir « obligé » (par notre propre mental) de justifier  tout ce qui contribue à cela en comptant, prouvant, démontrant…

Je ne dénonce rien car tout peut être un enseignement mais je pose mon petit point de vigilance de semeuse.

François de la Rochefoucauld disait : « Il faut tenir à une résolution parce qu’elle est bonne et non parce qu’on l’a prise ».

Ce qui est à préserver à mon sens, c’est tout ce qui l’est pour nous même, chacun individuellement et tout ce que nous savons bon pour nous , important dans notre vie.

Clairement si vous voyez que faire du sport dans une salle c’est vraiment  efficace (à l’oeil) rien qu’en regardant votre meilleure amie qui vous répète chaque jour : »Allez en 2018, tu m’accompagnes. Tu verras c’est hyper efficace … »Mais que profondément ce qui vous plait, à vous, c’est de marcher plusieurs heures dans la nature (et que là aussi vous avez vu que c’était efficace pour le corps tout entier).

Hé bien vous serez bien plus actif dans vos objectifs si vous suivez  ce qui vous correspond plutôt que d’essayer de faire « ce qui pourrait » et « ce qui devrait »…

Par rapport à l’exemple cité (qui parlera à beaucoup je pense), vous répondrez à votre souhait de faire de l’exercice tout en respectant votre rythme, vos envies, et vous pourrez mieux agir…avec joie et plaisir en plus, ce qui n’est pas négligeable!!

« Quand l’action ne suit pas immédiatement la résolution, la volonté se lasse, et les petites raisons et mauvaises habitudes reprennent leur empire ».
Citation de Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)

Ne faites pas pour faire. Faites parce que c’est juste, c’est nécessaire, cela vous parle, écoutez vous et soyez vous!

 La suite de la définition des bonnes résolutions transmise sur le site wikipédia est tout autant intéressante:

« En 2007, une étude menée par Richard Wiseman de l’Université de Bristol impliquant 3 000 personnes a montré que 88 % des résolutions de la nouvelle année échouaient. Concernant le taux de succès, il serait amélioré sensiblement lorsque les résolutions (…)  obtiennent le soutien des amis. Néanmoins, il est insensé d’essayer d’arrêter de fumer, de perdre du poids, de nettoyer son appartement et d’arrêter de boire du vin au cours du même mois : la volonté est une ressource mentale (…) qui se travaille progressivement comme la musculation« .

Dans tout cela, je me dis je peux prendre des résolutions pour cette année qui démarre oui…D’ailleurs je le fais…, Mais j’ai remarqué que ce qui fonctionnait mieux c’était mes engagements à plus grande échelle, pas que pour une année…

On creuse plus, on partage, on peaufine..

« la volonté est une ressource mentale (…) qui se travaille progressivement comme la musculation » Wikipédia

On l’inscrit dans sa vie.

C’est très sophro cela, vous ne trouvez pas? 😉

Pour les résolutions, personnellement j’ai choisi des  plus légères: lire tel livre…découvrir telle cuisine…

Ainsi, clairement vous éviterez la liste que l’on retrouve au mois de mars pour le ménage de printemps dans laquelle on n’a coché qu’une demi case et qui nous renvoie à l’image de quelqu’un qui ne fait pas…

Ainsi, vous aurez fait des choix et poser des priorités aujourd’hui dans une perspective de programmation positive.

Et chacun fait comme il veut, peut, avec ce qu’il est… Oui et c’est justement pour cela qu’il est important de voir les choses autrement que par des re-solutions. Déjà dans le mot j’ai l’impression de faire une re liste annuelle, « Allez essaie encore »!

Vos critères à vous sont les vôtres.

Si pour vous le bonheur c’est d’avoir une maison en pleine nature (pour certains un « trou paumé »), si pour vous le bonheur c’est de posséder le même bolide que James Dean dans la fureur de vivre (pour d’autres « de la poudre aux yeux »), si pour vous c’est important de manger équilibré et de faire régulièrement du sport sans qu’il n’y ait d’écart (oui, oui vous êtes fiché « ne sait pas s’amuser »)…

Faites comme vous l’estimez juste pour vous en gardant en tête de:

-rester ouverts.

et…

-ce qui vous semble juste pour vous, n’est pas forcément ce qu’il est pour l’autre, respectez vous et respectez le.

« J’ai le pouvoir de choisir qui je suis, d’aimer et d’accepter les gens tels qu’ils sont. Ainsi, je choisi de voir grand et de m’ouvrir à toutes les possibilités » David cloutier.

Et n’oubliez jamais…« La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur » Jacques Salomé.

happy-2022870_1920

Belle journée à tous,
Stéphanie